Eivind Aarset 4tet

«Phantasmagoria or A Different Kind of Journey»

Ouverture des portes: 20h00
Début: 20h30
Prix: 33.-/28.-
Genre: Jazz

Le Norvégien Eivind Aarset met la guitare dans tous ses états. Connu pour sa maîtrise des effets et des filtres, il transforme son instrument en générateur de sons inouïs. Pourtant, sur «Phantasmagoria or A Different Kind of Journey», son dernier album en date, notre alchimiste avant-gardiste fait aussi entendre, pour la première fois depuis longtemps, une guitare électrique non traitée au son cristallin.
Né en 1961, Aarset est depuis des années l’un des musiciens de jazz contemporain les plus emblématiques de la scène scandinave. C’est ainsi que son premier disque, intitulé «Electronique Noire», avait en son temps été considéré comme «l’un des meilleurs albums d’electric jazz depuis Miles Davis» par le New York Times. Aujourd’hui, presque un quart de siècle plus tard, il nous propose un nouveau voyage au plus profond de notre conscience, un périple qui se termine sur les bords de la rivière Sanzu, que doivent traverser les âmes mortes dans la tradition bouddhiste japonaise.
Ce voyage fantastique, qui donne son titre au neuvième album d’Aarset en tant que leader, débute par un état d’ivresse. «Intoxication» nous plonge en effet dans une atmosphère onirique, structurée par un beat lourd et chaud, jusqu’à ce que la guitare d’Aarset déchire le ciel comme un orage d’été. Les autres titres illustrent eux aussi la soif d’aventure et l’ouverture d’esprit d’Aarset. «Pearl Hunter» métamorphose progressivement une jolie ballade bossa/folk en morceau de krautrock, «Outbound» se distingue par des accents post-punk, «Soft Grey Ghosts» rappelle une musique de film, «Light on Sanzu River» nous immerge dans une douceur interstellaire, tandis que «Manta Ray», un titre qui est né d’une jam session avec le trompettiste Arve Henriksen, nous invite à découvrir les beautés du monde subaquatique tropical.
L’Eivind Aarset 4tet regroupe des musiciens avec lesquels il travaille depuis des décennies. Outre le bassiste Audun Erlien, il compte non pas un, mais deux batteurs de premier plan, à savoir Wetle Holte et Erland Dahlen, qui jouent aussi divers métallophones, vibraphones et instruments de percussion.

Eivind Aarset - guitar
Audun Erlien - electric bass
Erland Dahlen - drums
Wetle Holte - drums

lu ma me je ve sa di
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
Haut