Viva La Mamma

La deuxième sopraniste veut chanter en solo, la prima donna est offensée, le ténor perd sa voix, le compositeur et le librettiste n'arrivent pas à s'entendre. Pièce de Gaetano DonizettiLa

La deuxième sopraniste veut chanter en solo, la prima donna est offensée, le ténor perd sa voix, le compositeur et le librettiste n'arrivent pas à s'entendre. Il manque une superstar, le directeur n'a pas d'argent, et la ville menace de supprimer les subventions. La trame de l'opéra-bouffe de Donizetti, joué pour la première fois en 1831 sous le titre original «Les conventions et inconvenances théâtrales», offre une image intemporelle de l'opéra. Sur la scène, les faiblesses et les désirs des hommes s'amplifient dans un théâtre des vanités, où la course à la notoriété et à la gloire se mue en farce et trouve tout naturellement l'issue par excellence : Mamma Agata reprend le rôle de la diva dissidente et va jusqu'à puiser dans sa propre caisse à bijoux pour sauver le spectacle. Le bon sens pratique l'emporte sur les prétentions égoïstes, le réalisme sur le grand art, et le résultat a valeur de commentaire des plus artistiques sur l'essentiel: Viva la Mamma – tout le monde acquiesce, sur quoi le rideau se ferme et laisse le public pantois.

Théâtre municipal

Rue du Bourg 19
2502 Bienne

TOBS, Théâtre Orchestre Bienne Soleure

Rue des Maréchaux 1
2500 Bienne 3
032 328 89 69
lu ma me je ve sa di
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
Haut